Des mains énormes émergent du désert à l’ombre des pyramides de Gizeh

Que se passe-t-il lorsque l’une des merveilles du monde antique rencontre la touche créative, visionnaire et extraordinaire de JR, Lorenzo Quinn et Alexander Ponomarev ? Un spectacle visuel désarmant, passionnant et extraordinaire qui enchante l’œil et vous coupe le souffle.

Elle est née la première exposition contemporaine parmi les pyramides de Gizeh, un événement d’importance historique, culturelle et artistique unique au monde. C’est la première fois, en effet, que les Pyramides et le Plateau de Gizeh se retrouvent à partager l’espace avec d’autres œuvres d’art. Pourtant, le résultat est extraordinaire.

L’exposition, promue par le Ministère du Tourisme et des Antiquités, Ministère des Affaires étrangères, et sous le patronage international de l’UNESCO, prend le nom de L’éternité est maintenant, et représente une fusion sans précédent et parfaite entre le patrimoine ancien et l’art contemporain à l’ombre de l’une des 7 merveilles du monde antique qui survit encore aujourd’hui en tant que site du patrimoine mondial de l’Unesco.

Forever Is Now, opéra d’Alexander Ponomarevs

Forever Is Now è un’installation éclatante mais délicatement équilibrée, qui s’insère gracieusement dans le panorama évocateur du plateau de Gizeh. Il est composé d’une série d’œuvres d’art incroyables qui portent la signature d’artistes extraordinaires tels qu’Alexander Ponomarev, Gisela Colón, l’artiste brésilien João Trevisan, JR, Lorenzo Quinn, Moataz Nasr, Sherin Guirguis, Shuster + Moseley, Stephen Cox RA et Son Altesse Royale le Prince Sultan Bin Fahad.

Parmi les travaux, qui resteront exposé jusqu’au 7 novembre, se distingue l’œuvre emblématique et reconnaissable de l’artiste français JR, récemment venu à Rome pour changer le visage du Palais Farnèse, célèbre pour son créations environnementales caractérisé par des effets optiques et scénographiques. Et il n’a pas pu nous décevoir, encore cette fois : une main géante qui émerge du désert s’élève vers le ciel et tient entre ses doigts une carte postale des pyramides. Dans ce cas également, l’illusion est récurrente.

Salutations de Gizeh

Salutations de Gizeh, opéra de JR

Salutations de Gizeh, c’est le nom de l’installation de JR à la Pyramide de Chefren, est une œuvre unique dans laquelle l’artiste français a enquêté et mis en évidence l’équilibre précaire entre l’expérience individuelle et universelle, mettant en valeur le macroscopique et le microscopique. La carte postale tenue à la main, en fait, a été réalisée avec 4 591 NFT, dont chacun est un détail unique de l’ancienne pyramide.

Il ne pouvait pas le manquer, les sculptures Lorenzo Quinn qui de ses mains a conquis les espaces les plus prestigieux du monde. Ses sculptures en plein air encadrent cette fois l’un des théâtres antiques les plus extraordinaires au monde : deux mains imposantes et éphémères émergent du sol et se rejoignent là, au-dessus des pyramides.

Forever Is Now, opéra de Lorenzo Quinn

Campion Roussel

"Explorateur. Érudit de Twitter. Organisateur dévoué. Junkie extrême d'Internet. Nerd de voyage incurable."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *