Misano : Bagnaia tombe et Quartararo est Champion ! Marquez signe le 1-2 Honda

Pecco Bagnaia a essayé, peut-être trop, mais Fabio Quartararo est le champion du monde MotoGP 2021, le premier Français de l’histoire à franchir ce cap. Le verdict de la saison est tombé à cinq tours de l’arrivée, lorsque le pilote Ducati a manqué de roues alors qu’il semblait très proche de sa troisième victoire de la saison.

Le pilote piémontais avait fait toute la course avec Marc Marquez pour le marquer comme dogue, mais il n’avait jamais perdu son sang-froid, commandant depuis l’extinction des feux. Juste au moment où il semblait que le pilote Honda connaissait un déclin, la douche froide est arrivée: Pecco a perdu l’avant de son Desmosedici GP et ses rêves de gloire se sont éteints dans les graviers de la voie de secours du virage 15. Et de le voir en larmes à son retour au garage, consolé par tous les hommes Ducati en tout cas, c’était une image qui m’a vraiment brisé le cœur.

Avec son abandon, quel que soit son résultat, Quartararo avait à ce moment la certitude de remporter son premier titre mondial. Un but bien mérité, comme il l’a confirmé aujourd’hui en remontant de la 15e place sur la grille au dernier quart-temps. Tout comme il méritait le tapis rouge qui l’attendait après la ligne d’arrivée pour passer devant un écran géant qui célébrait tous les meilleurs moments de sa carrière, mais aussi pour collectionner un joli casque de fête. De retour aux stands, il a également trouvé un Bagnaia très sportif pour l’embrasser et le féliciter.

Mais ce n’était pas seulement « El Diablo » à célébrer à Misano, car Honda a remporté un doublé sensationnel, Marquez remportant sa troisième victoire de la saison, la deuxième consécutive, devant son coéquipier Pol Espargaro. Le plus important est que pour la première fois cette saison, la #93 a réussi à courir en tant que protagoniste sur une piste qui tourne dans le sens des aiguilles d’une montre. La récupération du bras blessé semble donc avoir atteint un bon point et cela doit faire peur à la concurrence. Aussi parce qu’il y a aussi des signes encourageants du nouveau châssis de la RC213V.

Il y a aussi de la joie pour Enea Bastianini, qui a réussi à répéter le podium il y a un mois ici à Misano, déclenchant un retour sensationnel de la 16e place sur la grille, couronné par le dépassement de Quartararo dans le tout dernier tour. Il est clair que Fabio ne voulait pas prendre de risque, ayant déjà le titre en poche, mais le ducatista de l’Esponsorama Avintia est vraiment entré avec détermination. Entre autres, avec ce résultat, il a dépassé Jorge Martin, qui a chuté aujourd’hui, de 5 points dans la lutte pour le titre de Rookie of the Year.

Après la quatrième place de Quartararo, l’autre Ducati de Johann Zarco complète le top 5, suivie par la Suzuki d’Alex Rins et les deux Aprilia d’Aleix Espargaro et Maverick Vinales. Le pilote de Granollers a longtemps occupé la cinquième position avec sa RS-GP, mais a ensuite subi une baisse en deuxième partie de course. Il en va de même pour Luca Marini, qui a terminé neuvième à la ligne d’arrivée après être parti de la première ligne avec une Ducati avec une livrée de fête pour son frère.

Même si sa course n’a pas été particulièrement spectaculaire, car il s’agit d’un résultat obtenu principalement grâce aux abandons des autres, Valentino Rossi a réussi à atteindre l’objectif de saluer le public italien en se plaçant au moins dans le top 10. lui a consacré la « marée jaune » était vraiment touchante et le « Docteur » l’a rendue en lançant son casque vers la tribune.

A la ligne d’arrivée, il y a aussi Michele Pirro, Andrea Dovizioso et Franco Morbidelli, respectivement 12e, 13e et 14e, tandis que Danilo Petrucci n’a pas eu de chance, car le jour de son anniversaire et de sa dernière course MotoGP en Italie, il a été innocemment renversé par Joan Mir dans le premières étapes de la course. Jack Miller et Miguel Oliveira se sont également retrouvés au sol après une course en tant que protagonistes, tous deux ayant chuté en se battant pour le podium.

Albain Forestier

"Nerd passionné d'alcool. Entrepreneur d'une humilité exaspérante. Spécialiste des médias sociaux. Organisateur primé. Amoureux général de Twitter. Spécialiste de la bière."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *