« Allegri est un grand entraîneur, des difficultés dues à la confusion générale dans la société. Sarri s’éloigne de la Juve pour une question de style »

Le journaliste et fan de la Juventus Paolo Brosio a été interviewé par Laziopress.it. Voici ses mots :

Quel match attendez-vous du match de samedi entre la Lazio et la Juventus ?

« Les deux équipes sont sorties de moments difficiles compte tenu surtout d’absences importantes. La Juventus vient d’une victoire in extremis remportée contre la Fiorentina, une souffrance douloureuse que nous n’avons réussi à gagner que dans le rush final. La Lazio est une excellente équipe, à mon avis, ils jouent le meilleur football de Serie A. Ils ont des joueurs très forts dans l’équipe, si seulement ils avaient un banc plus long, ils pourraient vraiment obtenir une grande satisfaction. Le problème des Biancocelesti est là, dans le peu d’hommes disponibles pour remplacer les propriétaires. Avec un peu d’argent supplémentaire dépensé, l’équipe de Sarri serait parmi les meilleures de la ligue. Cela ne veut pas dire que le président Lotito et Ds Tare ont toujours fait un excellent travail dans le club, en acquérant des joueurs solides et aussi de jeunes joueurs prometteurs. « 

Les biancocelesti en attaque risquent de jouer sans Ciro Immobile, bloqué par une blessure. Combien pouvait peser cette absence dans le département offensif ?

« S’il n’existe pas, son absence sera certainement lourde, mais la Lazio fait toujours peur au niveau de jeu de toute l’équipe. De plus, la blessure subie par Immobile ne lui a même pas permis de partir en équipe nationale, et son l’absence s’est bien passée avec l’Irlande du Nord. »

En parlant de sélection nationale, que pensez-vous du faux pas des Bleus face à l’Irlande du Nord ?

« J’ai vu une Italie très confuse, il n’y avait pas cet esprit de jeu et de sacrifice que nous avons vu à la place aux Championnats d’Europe. J’ai l’impression que les Azzurri se sont remplis le ventre avec la victoire du Championnat d’Europe et que maintenant ils ne peuvent plus bouger. Un exemple en est la performance offerte par Donnarumma, qui était sur le point de faire le désordre entre les poteaux. C’est un jeune joueur qui a perdu la propriété avec le passage au PSG, et joue actuellement le scrutin au but avec Kaylor Navas. Il risque sérieusement de perdre son emploi, malgré l’engagement ostentatoire qu’il est allé percevoir en France (à mon avis une folie pour son âge). Ce moment-là se reflète également dans l’équipe nationale et nous l’avons vu l’autre soir. Pourtant, je connais Roberto Mancini, et je sais à quel point l’entraîneur a réussi à transmettre à ses joueurs depuis qu’il siège sur le banc de l’Italie. « 

De retour au match de samedi, comment les bianconeri arrivent-ils au match ? Vous attendiez-vous à ce faux pas d’Allegri en début de saison ?

« Allegri, je le considère comme un grand entraîneur, les difficultés à mon avis proviennent principalement de la confusion générale qui plane dans le club depuis un certain temps. »

On parle aussi d’un éventuel forfait de Dybala dans les rangs de la Juventus, comment jugez-vous son éventuelle absence ?

« Je te le dis tout de suite, si Dybala ne joue pas, les lumières s’éteignent. Il est le seul à réussir à garantir vitesse et fluidité à la manœuvre, dans une équipe que je vois très statique avec un jeu à multiples touches. Sa présence est fondamentale dans le département avancé de la Juventus. En ce qui concerne également le milieu de terrain, à mon avis, l’homme le plus fort dans ce rôle est Manuel Locatelli, mais lui non plus ne semble plus être celui de Sassuolo. Je le vois comme vide, et cela ne lui permet pas d’exprimer au mieux ses qualités. C’est un vrai talent comme Tardelli. « 

Que pensez-vous du début de saison de Sarri et de son équipe de Lazio jusqu’à présent ?

« Sarri à la Lazio se porte bien, mais il est difficile de penser le contraire quand vous avez des joueurs dans l’équipe comme ceux des Biancocelesti. Ils ont tous des caractéristiques très techniques, fonctionnelles au module et surtout au jeu que préfère le technicien toscan. Un avant tout, c’est Milininkovic Savic. À mon avis, c’est un joueur très fort, qui a de nombreuses qualités : il est grand et physique, techniquement extraordinaire, il tire des coups francs, marque beaucoup surtout dans les matchs décisifs et en tout cas. Bref, c’est un milieu de terrain vraiment complet. La Juventus aurait dû miser sur deux joueurs cet été, afin d’aspirer à des buts importants : lui et Haaland. Le Serbe est actuellement le parfait remplaçant de Pogba, très regretté par nous, les fans. « 

En parlant de Sarri, samedi sera un défi pour lui en tant qu’ex. Qu’est-ce qui s’est passé entre lui et la Juventus, malgré le Scudetto qu’ils ont remporté ?

«Il n’est tout simplement pas entré dans le cœur du club et des fans. Probablement à cause d’une question de style, dans laquelle la Juventus en général ne se reflétait pas. Il n’en demeure pas moins que c’est un entraîneur respectable, mais je l’ai vu beaucoup mieux sur le banc de Naples, où il s’en est d’ailleurs très bien sorti. À la Lazio avec quelques ajouts supplémentaires, il peut avoir son mot à dire. « 

Quel est votre pronostic pour Lazio-Juventus ?

« Mon cœur veut évidemment que les bianconeri gagnent, mais aujourd’hui, même un match nul remporté à l’Olimpico peut très bien se passer. »

Albain Forestier

"Nerd passionné d'alcool. Entrepreneur d'une humilité exaspérante. Spécialiste des médias sociaux. Organisateur primé. Amoureux général de Twitter. Spécialiste de la bière."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *