Affaire sous-marin, la France attire des ambassadeurs aux USA et en Australie

La France rappelle les ambassadeurs américain et australien pour « affaire de sous-marin » lié au pacte d’Aukus. Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a annoncé ce soir que les ambassadeurs de France en Australie et aux Etats-Unis ont été rappelés avec effet immédiat « pour consultations ». « Cette décision exceptionnelle est justifiée par la gravité exceptionnelle des annonces faites le 15 septembre par l’Australie et les États-Unis », a expliqué le ministre.

Les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie – qui ont renoncé à l’achat de sous-marins français – ont annoncé il y a deux jours la naissance d’Aukus, un partenariat trilatéral pour la sécurité, destiné à partager des technologies dans les domaines de la cybersécurité, de l’intelligence artificielle, des systèmes sous-marins et capacités d’attaque à longue portée. Dans le cadre du pacte, oui prévoit d’équiper l’Australie d’une flotte de sous-marins à propulsion nucléaire.

Lors de l’annonce en visioconférence conjointe de Joe Biden, Boris Johnson et Scott Morrison, le président américain avait évoqué la nécessité d’assurer le maintien d’une zone indo-pacifique « libre et ouverte » et de faire face à « l’environnement stratégique actuel de la région ». « .

Immédiatement après l’annonce, le chef de la diplomatie française s’est dit « en colère »: « Cela ne se fait pas entre alliés », a-t-il déclaré en référence à la renonciation de l’Australie au contrat qui la liait à la France. « C’est un coup de poignard dans le dos. » Au-delà de l’attitude de l’Australie, Le Drian s’est également dit préoccupé par le « comportement américain » et cette décision « unilatérale, brutale, imprévisible » qui « ressemble beaucoup à ce que faisait Trump ». Il a ensuite expliqué qu’il avait appris « du coup, par une déclaration du président Biden, que le contrat entre les Australiens et la France serait résilié », et que les Etats-Unis feraient aux Australiens une offre nucléaire dont le nom est inconnu. contenu.

« Nous verrons ce qui se passe », a-t-il conclu. « Notre position est très ferme, d’une totale incompréhension et d’une demande d’explications et de clarifications de part et d’autre ».

Louie Roy

"Aspirant défenseur de la télévision. Pionnier de l'alimentation. Amateur de bacon hardcore. Résolveur de problèmes indépendant. Expert en bière. Spécialiste de la culture pop. Nerd Twitter. Webaholic."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.