Arrêt de trois centrales nucléaires allemandes

Dernier élan de la sortie du nucléaire en Allemagne : la Saint-Sylvestre d’aujourd’hui est le dernier jour d’exploitation de trois autres centrales nucléaires. Les centrales nucléaires de Brokdorf (Schleswig-Holstein), Grohnde (Basse-Saxe) et du bloc C de Gundremmingen (Bavière) seront finalement mises hors service et seront fermées. La démolition prescrite par la loi prendra de nombreuses années. Cela signifie que seules trois centrales nucléaires allemandes restantes en Bavière, Bade-Wurtemberg et Basse-Saxe fourniront de l’électricité en 2022.

Il y aura aussi des recrutements dans un an exactement. Cela met officiellement fin à la sortie du nucléaire allemand. Cependant, deux usines qui produisent du combustible et des éléments combustibles pour l’exportation peuvent continuer à être exploitées. A Grohnde, les opposants au nucléaire ont annoncé qu’ils célébreraient la fermeture de la centrale par une veillée et une manifestation.

Le gouvernement allemand de l’époque composé des démocrates-chrétiens (CDU/CSU) et des libéraux (FDP) a scellé la sortie de l’énergie nucléaire en 2011 après la catastrophe nucléaire de Fukushima, au Japon. Récemment, cependant, davantage de partisans de l’énergie nucléaire se sont à nouveau exprimés en Allemagne car, contrairement à la production d’électricité à partir du charbon, par exemple, le dioxyde de carbone nocif pour le climat est nettement moins produit. Cette attitude a également été revigorée en France et en Belgique, par exemple, et au niveau de l’UE.

Benjamin Martin

"Geek des médias sociaux. Défenseur de la bière. Amateur de café. Créateur. Alcoolique. Nerd de la nourriture à vie. Amateur de zombies. Introverti."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.