David Lappartient : « C’est dommage que Mathieu van der Poel n’ait pas choisi la France »

David Lappartient : « C’est dommage que Mathieu van der Poel n’ait pas choisi la France »

David Lappartient est un grand fan de la façon de courir de Mathieu van der Poel. C’est ce que dit le président de l’UCI au sujet du Néerlandais qui a conquis le maillot rose lors de la première étape du Giro d’Italia en conversation avec CyclismeFlash

« C’est dommage pour nous Français qu’il ait opté pour la nationalité néerlandaise. Avec une mère française, il aurait aussi pu jouer pour la France. Il parle aussi couramment le français. Nous l’aurions certainement accueilli », a déclaré Lappartient.

Lappartient apprécie particulièrement la tarification de ‘MVDP’. « La grande chose à propos de Van der Poel, c’est qu’il est toujours là quand un combat héroïque a lieu. Il ne conduit jamais de la défensive, mais sort toujours pour faire le parcours lui-même. C’est une attitude qui rend le cyclisme si beau. Il semble que cette nouvelle génération revienne aux racines du cyclisme. Ils ne comptent pas sur le vélo, mais roulent avec audace et bravade.

David Lapartient. photo: Raymond Kerckhoffs

Outre Van der Poel, le président de l’UCI fait également l’éloge de Tadej Pogacar, Julian Alaphilippe et Wout van Aert. « Quand ils sont au départ, on ne sait jamais ce qui va se passer dans une course. Rien n’est prévisible. Ils colorent beaucoup de matchs avec ça. Ils n’attendent pas les derniers kilomètres. C’est un peu comme un jeu pour eux de gagner des courses en grand. »

Aujourd’hui, Van der Poel prendra le départ avec le maillot rose de la deuxième étape du Giro d’Italia, mais Lappartient lui-même réfléchit encore plus au « maillot-jaune » que « MVDP » portait l’année dernière. « Le moment où Mathieu a remporté le maillot jaune sur la Mûr-de-Bretagne, le maillot de leader que son grand-père Raymond Poulidor n’a jamais porté, a également été un moment privilégié pour tous les passionnés de cyclisme français. »

« C’est dommage que Poulidor n’ait pas pu assister lui-même à ce succès de son petit-fils, car il aurait été incroyablement fier. D’un autre côté, vous remarquez aussi que Mathieu est fier de ce que son grand-père a accompli. Je l’ai remarqué dans les conversations que j’ai eues avec lui.

Perrine Lane

"Passionné de voyages indépendant. Amateur de bacon sympathique. Résolveur de problèmes passionné. Férus du Web. Créateur professionnel."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.