Des fondamentalistes catholiques français ont réussi à faire exploser deux concerts d’Anna von Hausswolff

Il y a deux jours, une manifestation d’intégristes catholiques a réussi à faire annuler un concert d’Anna von Hausswolff à Nantes. On apprend désormais que la prestation du musicien prévue ce soir à Paris a également été annulée pour des raisons de sécurité.

Tout a commencé mardi quand « une poignée de radicaux intolérants » (la définition est del Adjoint au maire de Nantes, Bassem Asseh) a manifesté devant l’église Notre-Dame de Bon-Port dans la ville française, où von Hausswolff était censé se produire. La femme est accusée d’être une musicienne satanique par les manifestants qui, réunis en prière, ont récité l’Ave Maria.

Auteur d’une musique sévère et évocatrice, où l’orgue à tuyaux est largement utilisé pour un répertoire entre ambient, doom et folk, von Hausswolff avait reçu l’agrément du diocèse de Nantes. En vain : le spectacle a été annulé. « Hier soir, l’intégrisme catholique d’extrême droite a gagné sur l’art, mais pas sur l’amour », a écrit von Hausswolff sur Instagram, publiant une photo d’elle seule à l’église. Dehors, il y avait « 50 ou 100 fondamentalistes qui chantaient et criaient, bloquant l’entrée de près de 400 personnes ». Finalement, le concert a été annulé pour des raisons de sécurité.

Après ce qui s’est passé, le concert prévu ce soir à l’église Saint-Eustache à Paris a également été annulé. Le curé Yves Trocheris a expliqué à Gardien avoir pris la décision après avoir reçu des menaces et pour des raisons d’ordre public (près de l’entrée de l’église se trouve une soupe populaire).

« Mettons une chose au clair : Anna von Hausswolff n’est pas une sataniste. Son travail découle de son imagination artistique particulière. Explorez l’univers de l’orgue et jouez-en d’une manière unique. Sa musique aborde des thèmes contemporains tels que les problèmes auxquels sont confrontées les femmes et le drame du climat ».

En tant que

Von Hausswolff enregistre pour Southern Lord et possède son propre label, Pomperipossa. Le dernier album de l’artiste est Toutes les pensées s’envolent de 2020. Contient une pièce consacrée à Bois sacré de Bomarzo, dans la province de Viterbe. Le musicien s’est produit en Italie fin novembre dans la basilique Santa Maria dei Servi, à Bologne. En janvier il sortira l’album live En direct au Montreux Jazz Festival contenant une performance de 2018.

Marceline Desjardins

"Drogué du Web. Évangéliste des médias sociaux. Communicateur professionnel. Explorateur amateur. Praticien en alimentation."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.