En France, ils augmentent la vitesse maximale pour que les gens conduisent plus lentement

La petite ville française de La Chapelle-sous-Geberoy – juste au nord-ouest de Paris – est aux prises avec un problème de vitesse. La circulation s’accélère sur la route principale (D930) qui traverse la ville. La vitesse maximale est de 30 km/h et la commune ne peut donc pas utiliser de radars. Parce que c’est la politique française.

De plus, étant donné que la route principale qui traverse la ville est une voie d’approvisionnement importante pour les camions vers le parc éolien voisin, aucun dos d’âne ou autre limiteur de vitesse ne pourrait être construit. En conséquence, la limite de vitesse de 30 km/h était régulièrement dépassée. Frustrés par la situation, les habitants ont décidé de sortir des sentiers battus pour trouver une solution.

Triumph supprimera-t-il « Street » de sa gamme ?

Nous augmentons la vitesse !

Cette solution consistait à augmenter la limite de vitesse à 50 km/h, ce qui permettait d’utiliser des radars. De nombreux usagers de la route roulaient déjà à plus de 50 km/h, de sorte que l’augmentation de la limite de 20 km/h ne posait aucun problème à cet égard. En raison de l’augmentation de la limite de vitesse et de l’introduction subséquente de radars, la limite de vitesse est désormais mieux respectée que ce n’était le cas avec la limite de 30 km/h. Les habitants de la ville se sentent plus en sécurité qu’avant avec la limite de 50 km/h.

La situation de La Chapelle-sous-Geberoy montre que les gouvernements centraux des grandes villes – et même les gouvernements locaux qui peuvent facilement être séparés des endroits les plus éloignés – ne comprennent pas les besoins et les demandes des campagnes. Le gouvernement peut même ne pas être en mesure de les comprendre, car à une époque où la gouvernance est pilotée par les données, les anomalies sont oubliées, ignorées et négligées.

Deuxièmement, La Chapelle-sous-Geberoy montre qu’il existe des moyens de forcer ceux qui vous oublient, vous ignorent et vous négligent à vous prendre en considération. Dans ce cas, la ville française a dit aux gens qu’ils pouvaient conduire plus vite, alors qu’en réalité ils ont ralenti.

Cadice Lyon

"Fanatique des médias sociaux. Accro à la télévision. Évangéliste du Web. Fier érudit au bacon. Ninja du café. Organisateur professionnel."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.