Gérard Depardieu critique Vladimir Poutine : « Des excès fous, inacceptables »

Des mots étonnamment clairs d’un homme qui, autrement, aimait câliner Vladimir Poutine. Plus d’un mois après le début de la guerre de Russie, Gérard Depardieu montre désormais un net avantage.

Pendant des années, il a été considéré comme un ami éminent de Poutine : Gérard Depardieu. Après avoir été fait citoyen russe par le patron du Kremlin lui-même en 2013, il a à plusieurs reprises jugé approprié de défendre publiquement Poutine. « C’est un homme avec un grand H, un humaniste », disait Depardieu en 2018. Mais voilà le tournant.

L’acteur a dénoncé jeudi les « excès fous et inacceptables » de Poutine. La déclaration, obtenue par le journal français Le Monde, a déclaré: « Le peuple russe n’est pas responsable des excès fous et inacceptables de ses dirigeants comme Vladimir Poutine. » Depardieu a également annoncé qu’il reverserait l’intégralité des recettes de ses trois concerts, prévus début avril au Théâtre des Champs-Elysées, « aux victimes de l’Ukraine ». Ses prestations en tant que chanteur sont programmées du 1er au 3 avril au cœur de Paris.

« Je suis contre cette guerre civile »

Bien que ce ne soit pas la première fois que la star française d’Astérix et Obélix commente la guerre en Ukraine, c’est sa déclaration la plus claire à ce jour. Le 1er mars, Gérard Depardieu appelle à « une trêve et des négociations » et déclare : « La Russie et l’Ukraine ont toujours été des pays frères. Je suis contre cette guerre fratricide ».

Entre-temps, les propos de Depardieu auraient également été entendus à Moscou. Parce que les dirigeants russes y ont maintenant réagi. Le Kremlin se sent apparemment obligé d’instruire l’acteur en son propre nom. Depardieu ne semble pas comprendre pleinement la situation, a déclaré le porte-parole du Kremlin Dimitri Peskov à Moscou. Nous sommes prêts à « l’éclairer ». Reste à savoir si le citoyen russe acceptera cette invitation. En tout cas, en Russie, la guerre d’agression contre l’Ukraine continue d’être minimisée comme une simple « opération militaire ».

Marceline Desjardins

"Drogué du Web. Évangéliste des médias sociaux. Communicateur professionnel. Explorateur amateur. Praticien en alimentation."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.