Le noble technicien DFB Dzsenifer Marozsan a appris à se défendre du « clown d’équipe » Rapinoe aux États-Unis

Dzsenifer Marozsan raconte à SPOX et GOAL son aventure aux États-Unis, parle de l’époque avec la superstar Megan Rapinoe et commente également le scandale des abus dans la NWSL.

Dzsenifer Marozsan est de retour à l’Olympique Lyonnais depuis le début de l’année. La meneuse de jeu de 29 ans de l’équipe nationale allemande est une habituée absolue de l’une des équipes de football féminines les plus titrées et les meilleures au monde depuis son arrivée à Lyon en 2016.

Néanmoins, Marozsan, trois fois footballeur de l’année en Allemagne et deux fois en France, a été prêté à OL Reign dans la ligue professionnelle nord-américaine NWSL pendant six mois en juin 2021. Contexte : l’Olympique Lyon et l’OL Reign ont les mêmes propriétaires.

Elle avait envie d’un nouveau défi, elle a justifié sa démarche. « Athlétiquement, c’est vraiment un niveau différent aux États-Unis. Ce n’est pas le plus beau football. Après chaque match, vous êtes totalement à la limite. Le changement a été extrême. C’était plus une question de combat et de travail défensif, c’est bien pour moi. » dit le noble technicien.

Au club basé à Tacoma, Washington, la technicienne a joué avec l’icône du football féminin Megan Rapinoe (36 ans). Rapinoe est « une personne formidable. Géniale comme personne, très drôle. Elle a un grand caractère, mais c’est aussi un peu le clown de l’équipe », explique Marozsan.

OL Reign a terminé la saison régulière à la deuxième place, s’inclinant face aux futurs champions Washington Spirit en demi-finale des séries éliminatoires.

Marozsan : « Tous les joueurs doivent pouvoir se sentir en sécurité ! »

Avec SPOX et OBJECTIF a parlé Marozsan de …

… le niveau de jeu aux USA :

« Tout était à un niveau absolument top. Ce serait certainement très intéressant de jouer contre un top club européen avec OL Reign. Personnellement, je dirais que tu aurais le niveau pour suivre les top clubs européens. »

… sa vie à Washington:

« J’avais un appartement dans le magnifique Gig Harbor, à environ 15 minutes en voiture de Tacoma. C’est incroyablement idyllique ici. L’endroit se trouve à Puget Sound, une baie d’environ 150 kilomètres de long, riche en îles et semblable à un fjord dans le nord-ouest de Washington. Je dois dire que c’est un très beau morceau de terre. »

… la question de savoir si elle était reconnue dans la rue :

« C’est déjà arrivé, mais c’est plutôt rare. C’est beaucoup plus détendu ici à OL Reign qu’en Europe. »

… sa conclusion après six mois dans la NWSL :

« C’était absolument une expérience énorme et une très belle expérience ! J’ai rencontré tellement de gens formidables. J’ai beaucoup appris en termes de sport et je suis également fier d’avoir atteint les demi-finales des séries éliminatoires. Il aurait sûrement pu été plus, mais je ne quitte l’Amérique qu’avec des souvenirs positifs et je suis très reconnaissant d’avoir vécu cette expérience. »

… le scandale des abus dans la NWSL (en octobre 2021, deux joueurs avaient accusé l’entraîneur de North Carolina Courage, Paul Riley, de les avoir agressés sexuellement. Riley, qui a clamé son innocence, a été licencié et a perdu sa licence d’entraîneur dans la Trois autres entraîneurs ont perdu leur emploi en raison d’une faute, dont Farid Benstiti, alors entraîneur de Marozsan, en juillet, qui a été accusé de « commentaires inappropriés », éd.):

« Bien sûr, cette nouvelle a été choquante pour moi aussi et difficile à traiter pour toute la ligue. Mais j’ai trouvé remarquable la façon dont toutes les équipes de la ligue l’ont abordée. Tout le monde s’est regroupé comme une grande famille et a tenu les coupables responsables et les allégations. résolu. Cela mérite beaucoup de respect. J’espère vraiment que quelque chose comme ça ne se reproduira plus jamais à l’avenir. Ce scandale a certainement mis le sport aux États-Unis sous un mauvais jour. Tous les joueurs de cette ligue devraient se sentir en sécurité et s’en sortir sans la peur peut faire ce qu’ils aiment ! »

Albain Forestier

"Nerd passionné d'alcool. Entrepreneur d'une humilité exaspérante. Spécialiste des médias sociaux. Organisateur primé. Amoureux général de Twitter. Spécialiste de la bière."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.