Le pique-nique commence officiellement en France


Le supermarché en ligne Picnic s’étend en France. Il y a quelques semaines, la compagnie néerlandaise avait déjà démarré un pilote privé dans la région nord de Valenciennes, près de la frontière avec la Belgique. Tout comme aux Pays-Bas et en Allemagne, le supermarché en ligne s’étend ensuite ville par ville.

Picnic a démarré de la même manière à Amersfoort en septembre 2015. Sous le nom de Sprinter, après trois ans de préparation, le concept innovant a été testé auprès d’une centaine de résidents. En 2018, Picnic a été lancé dans la région allemande de Düsseldorf après un projet pilote similaire. L’entreprise compte désormais 650 000 clients dans plus de 125 villes néerlandaises et 350 000 clients dans plus de 40 villes allemandes.

La devise Picnic (Prix le plus bas, maison gratuite) sera bientôt aussi du côté des charrettes à Valenciennes : Meilleurs prix, livrés gratuit. Pendant le pilote, Picnic livrera les courses avec dix chariots de livraison, d’ici la fin de l’année, ce devrait être trente. Picnic emploie actuellement une vingtaine de coureurs français, ce nombre passera à une cinquantaine d’ici fin 2021.

En France aussi, Picnic laisse les clients déterminer la gamme, donc de nombreux « produits du terroir » sont également inclus dans l’application.

Le départ en France est préparé depuis deux ans, explique Michiel Muller, co-fondateur de Picnic. « Valenciennes est une ville de pique-nique typique : il y a beaucoup de familles qui aiment gagner du temps en se faisant livrer leurs courses à domicile. Depuis le hub d’Anzin, les courses peuvent être livrées à 60 000 foyers de la commune.

Benjamin Martin

"Geek des médias sociaux. Défenseur de la bière. Amateur de café. Créateur. Alcoolique. Nerd de la nourriture à vie. Amateur de zombies. Introverti."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.