Les inventeurs néerlandais demandent à nouveau plus de brevets




Technicien de laboratoire au travail dans un laboratoire médical.

Image : ANP



En 2021, les Pays-Bas figuraient à nouveau dans la liste des pays européens ayant déposé le plus de brevets auprès de l’Office européen des brevets (OEB). Parmi les candidats européens, notre pays a pris la quatrième place avec 6 581 candidatures, derrière l’Allemagne, la France et la Suisse. Dans le monde entier, les inventeurs néerlandais ont réussi à conquérir une huitième place.

Philips se présente une fois de plus comme la plus grande machine d’innovation des Pays-Bas, avec 1 311 applications au cours de l’année écoulée. La plupart d’entre eux concernaient des découvertes dans le domaine de la technologie médicale, dans laquelle l’entreprise s’est avérée être le candidat le plus assidu au monde en 2021. De toutes les disciplines, après la communication numérique, la technologie médicale est le domaine de recherche pour lequel le plus de brevets ont été déposés. à l’OEB l’année dernière.

À l’exception du constructeur d’avions Airbus, qui doit une immatriculation néerlandaise à l’emplacement de son siège social, l’ensemble du top cinq néerlandais a une histoire Philips. Cela signifie qu’Eindhoven, l’ancien siège de l’ancienne usine de lampes, est la troisième ville européenne après Paris et Munich à partir de laquelle le plus de demandes de brevet ont été déposées.

Selon l’expert de l’OEB Victor Veefkind, les entreprises de Scandinavie et du Benelux en particulier ont obtenu de bons résultats, avec la plus forte croissance néerlandaise depuis 2015. « Les Pays-Bas ont augmenté de 3,1 % après que le nombre de demandes de brevet ait chuté de 0,6 % en 2020», déclare l’OEB. il. L’an dernier, la moyenne des pays européens était de 2,6 %.

Les inventeurs néerlandais demandent à nouveau plus de brevets




Photo : ANP / Flip Franssen



Huawei le plus grand

Veefkind ne peut pas fournir d’exemples, car les demandes de brevet sont secrètes pendant les dix-huit premiers mois suivant leur dépôt. L’ensemble du processus prend environ trois ans.

Comme toutes les années précédentes, le pays d’où provenait le plus de demandes de protection par brevet européen était les États-Unis, qui y ont déposé 5 % de demandes de brevet de plus qu’en 2020.

L’ambition brûlante de la Chine ressort de l’augmentation de 24% du nombre de candidatures, amenant le pays à la quatrième place. Avec une croissance de 2,8 %, l’Europe perd clairement du terrain par rapport aux autres parties du monde.

Parmi les entreprises, il y a eu un changement ces dernières années entre Samsung et Huawei, le constructeur télécom chinois étant cette année la maison mère avec 3544 brevets contre 3439 pour les coréens. Philips était huitième mondial et troisième des entreprises européennes derrière Siemens et Ericsson.

Airbus n’est pas le seul acteur de la liste avec une chemise hollandaise, alors que les inventions sont faites dans des laboratoires d’ailleurs. Le top dix néerlandais comprend également le constructeur automobile Stellantis, la société derrière Peugeot, Fiat, Opel et Citroën, entre autres, qui a établi son bureau ici pour des raisons fiscales. Veefkind : « Mais Unilever n’est pas répertorié, car le siège social est au Royaume-Uni, alors qu’avec ses plus de 500 demandes de brevet, il relèverait en fait juste d’Airbus. »

Cadice Lyon

"Fanatique des médias sociaux. Accro à la télévision. Évangéliste du Web. Fier érudit au bacon. Ninja du café. Organisateur professionnel."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.