Martijn Kleermaker rentre chez lui avec des sentiments mitigés en Thalys : « Quelque chose comme ça frappe fort »

Il s’attendait à plus. Son match de quatrième ronde contre James Wade. Cependant, cela s’est avéré être une déception. Pourtant, Martijn Kleermaker sait qu’il a joué une bonne Coupe du monde et ce sentiment ne fera que se renforcer. Sportnieuws.nl appelle Kleermaker, qui est dans le train du retour.

Par Jan Koning

« Nous sommes assis », sons du Thalys. « Donc, nous pouvons conduire en France et rentrer à la maison à plein régime. » Le Néerlandais a atteint les 16 derniers de la Coupe du monde de fléchettes en tant que débutant, mais a perdu contre le 4e tête de série James Wade.

16 derniers
« C’est encore très double maintenant. J’avais bien sûr dit très catégoriquement que j’en attendais plus. Cela n’est pas arrivé. On ne peut plus rien changer », ça sonne très sobre. « Quoi qu’il en soit, première Coupe du monde, huitièmes de finale au PDC, c’est juste un bon résultat et nous pouvons vraiment continuer avec ça. »

Kleermaker a su donner une place à sa défaite et regarde déjà vers l’avenir. « Je suis sûr que quand je rentrerai chez moi tout de suite – j’habite dans un quartier que nous connaissons assez bien – tout le monde sera fier d’en parler. Qu’ils veulent entendre toutes les histoires. Plus le monde extérieur s’en rendra compte vous avez une belle performance, plus la réalisation vous viendra. »

facteur stable

« Au début, vous n’êtes occupé qu’à jouer et à éclater, puis une telle défaite viendra pendant un certain temps. Cela pourrait être vu après le match. Je pensais que j’avais juste sous-performé. La fierté viendra vraiment. Je me rends compte que j’ai bien joué tournoi, quelque chose que je peux continuer vers la nouvelle année. »

Kleermaker entrera en 2022 en tant que numéro 40 du classement mondial. Ses performances en Coupe du monde lui ont valu 10 places. « L’objectif est d’atteindre le top 32. Je veux franchir cette étape pour devenir un facteur stable dans le monde des fléchettes. Pour le devenir, je devrai jouer plus souvent dans les tournois télévisés. »

éclater
« Je peux montrer beaucoup de confiance au cours de l’année écoulée. J’ai montré beaucoup de belles choses. J’ai pu jouer ma première finale au sol, je me suis qualifié pour les 16 derniers à l’UK Open et maintenant aussi les 16 derniers à la Coupe du monde. Ce sont des points de départ fatigués pour continuer avec ça. Maintenant, juste quelques semaines de repos, puis refait surface en février. « 

résolutions
En repensant à une année 2021 sportivement réussie, le grand dard a certainement de bonnes intentions pour 2022. « Personnellement, j’espère juste que tout le monde reste un peu en bonne santé. Ce serait très bien dans ma situation familiale. Continuez à voir. Que vous ne veniez pas. à un arrêt complet à un moment donné. La motivation doit être là et bien sûr le plaisir. Heureusement, ça nous va. Je suis avec une très bonne direction avec de grands joueurs avec lesquels nous cliquons Nous apprécions chaque fois que nous voyageons et c’est certainement un gros plus dans l’aventure dans laquelle nous nous lançons et un plus pour bien performer à nouveau l’année prochaine. »

Perrine Lane

"Passionné de voyages indépendant. Amateur de bacon sympathique. Résolveur de problèmes passionné. Férus du Web. Créateur professionnel."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.