Migrants, 31 naufragés en Manche : le Premier ministre Johnson convoque le comité Cobra pour les urgences

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a convoqué en urgence le Comité Cobra pour la gestion des urgences en réponse au massacre de migrants qui a eu lieu aujourd’hui dans les eaux françaises de la Manche. Londres a longtemps exhorté Paris à prendre des mesures plus incisives pour freiner le flux de bateaux de passeurs qui tentent d’atteindre la Grande-Bretagne depuis les côtes françaises : un flux qui s’est intensifié ces derniers mois, malgré les accords bilatéraux cofinancés par le Royaume et le promesses du gouvernement conservateur sur une fermeture post Brexit des contrôles aux frontières, atteignant des pics de plus de 1000 arrivées par jour.

Que s’est il passé. Au moins 31 personnes sont mortes (et deux ont été secourues mais sont en danger de mort) dans le naufrage d’un bateau au large de Calais, sur la Manche ce matin. Il s’agissait de migrants partis de France vers la Grande-Bretagne. Selon le ministère de l’Intérieur, « vers 14 heures, un pêcheur a signalé la découverte d’une quinzaine de corps flottant au large de Calais. Un navire de la Marine nationale a repêché plusieurs corps, dont cinq de personnes décédées et cinq en état d’inconscience, selon un bilan provisoire ».

Boris Johnson a fustigé la France face à l’afflux de migrants vers le Royaume-Uni à travers les eaux tumultueuses de la Manche. « Nous avons quelques difficultés à persuader certains de nos partenaires, notamment les Français, de faire tout ce que nous pensons que la situation exige », a déclaré le Premier ministre britannique en marge d’une réunion du comité Cobra. « Je comprends les difficultés auxquelles tous les pays sont confrontés, mais nous voulons faire plus ensemble (à Paris) », a-t-il ajouté, non sans renouveler sa confiance à son ministre de l’Intérieur, Priti Patel.

Le bateau s’est renversé. La préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a précisé qu’une opération de sauvetage est toujours en cours pour retrouver d’autres personnes qui pourraient encore être en mer. Deux hélicoptères, un patrouilleur de la Marine nationale, un poste de surveillance des garde-côtes et des canots de sauvetage sont également déployés.

Ces derniers mois, la situation des migrants sur les côtes françaises, en attente de s’installer en Grande-Bretagne, s’est aggravée de jour en jour, avec une augmentation significative des tentatives de traversée de la Manche, souvent désespérées.

La chaîne d’articles de sport Decathlon a interdit la vente de canoës dans la région après que certains migrants ont tenté d’atteindre les côtes britanniques avec ces véhicules de fortune. Samedi dernier, 243 migrants tentant de rejoindre l’Angleterre ont été secourus au large de Calais.

Le président français Emmanuel Macron demande à ses homologues de l’UE le renforcement immédiat de l’agence Frontex aux frontières extérieures de l’UE et une réunion d’urgence des ministres européens impliqués dans le dossier de l’immigration. « La France ne laissera pas la Manche devenir un cimetière », a déclaré le président français Emmanuel Macron. Le président français, qui sera demain à Rome pour la signature du traité du Quirinal avec le Premier ministre Mario Draghi, appelle également à un « renforcement immédiat des moyens de l’agence Frontex aux frontières extérieures de l’UE ». Et il appelle à une « réunion d’urgence des ministres européens impliqués dans le défi migratoire », assurant que la France « mettra tout en œuvre pour retrouver et condamner les responsables ».

Et le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé l’arrestation de 4 « passeurs » présumés soupçonnés d’être impliqués dans la catastrophe d’aujourd’hui. Deux des personnes arrêtées attendent d’être présentées devant un juge, a déclaré Darmanin. «Forte émotion devant le drame des nombreux morts dans le chavirement d’un bateau de migrants dans la Manche. On ne dira jamais assez sur le caractère criminel des passeurs qui organisent ces traversées. Le ministre qui s’est rendu sur les lieux du drame a écrit sur Twitter.

Albain Forestier

"Nerd passionné d'alcool. Entrepreneur d'une humilité exaspérante. Spécialiste des médias sociaux. Organisateur primé. Amoureux général de Twitter. Spécialiste de la bière."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.