Nouvelle série Phryso : des reproducteurs à succès et leurs lignées de juments

Hester LW Ster (Jisse 433) avec sa première jument poulain premium Suus LW (Boet 516). Photo: Famille Ludema

En décembre, Phryso lancera une nouvelle série sur les sélectionneurs à succès et les variétés avec lesquelles ils se reproduisent. Dans le premier épisode, comment pourrait-il en être autrement, la tribu 1 est centrale. Une tribu qui semblait s’être éteinte il y a soixante ans, mais qui est de nouveau bien vivante.

Digne successeur

Johan Ludema de Witmarsum a acheté le ventilateur Wytske Sinserhûs Ster Preferent (Tsjerk 328) de line il y a 1 ans. Elle a eu onze descendants, dont cinq sont Star. « Elle est morte à l’âge de onze ans. J’ai trouvé cela très malheureux », déclare Ludema. Heureusement, Ludema a eu un digne successeur dans sa fille Wilma LW Ster Preferent (Gjalt 426). En 2010, sa mère Wytske est décédée, mais la même année, Wilma, âgée de trois ans, est devenue la championne du jour de l’élevage lors de l’inspection à Blauwhuis : « En dehors de la piste d’inspection, c’est une jument calme, mais malheur à elle quand elle entre la voie d’inspection. Ensuite, elle vous entraîne simplement.

Veulenkampioen

Wilma LW est maintenant pleine d’Auwert 514 (Jehannes 484). Ludema a deux autres filles d’elle. L’une d’elles est la prometteuse Janke LW (Jehannes 484) qui a été championne des poulains à Blauwhuis en 2019. Une autre fille de Wytske fan Sinserhûs que Ludema élève est Hester LW Ster (Jisse 433). Hester, onze ans, a sept descendants, dont trois ont déjà le prédicat Ster. Parmi eux Hielke LW Ster (Jurre 495) qui a été désigné cette année pour les call-out days mais n’est pas allé plus loin.

Lignée fertile

Et puis il y a aussi une arrière-petite-fille de Wytske qui était championne de réserve cette année lors de la journée d’élevage à Lunteren : Provisional Crownmare Ireen AK van de Uijterdijk (Alwin 469). Ludema : « Nous n’avons jamais regretté de partir de zéro avec Wytske. Notre objectif d’élevage est des chevaux avec du mouvement et une belle façade. J’aime ça. C’est une lignée fertile avec des chevaux avec une étincelle supplémentaire et j’aime ça. Grâce en partie à des éleveurs comme Johan Ludema, la plus ancienne lignée de juments semble promise à un bel avenir


Article précédentUne semaine de First Viewing à Harich donne 97 étalons.
Article suivantAppréciation internationale pour Kai Galloper : « Une autre étape franchie »

Albain Forestier

"Nerd passionné d'alcool. Entrepreneur d'une humilité exaspérante. Spécialiste des médias sociaux. Organisateur primé. Amoureux général de Twitter. Spécialiste de la bière."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.