Pas de services consulaires : France : les Britanniques inhumains envers les Ukrainiens

Pas de services consulaires
France : les Britanniques inhumains envers les Ukrainiens

Les premiers réfugiés ukrainiens arrivent à Calais, en France. Vous souhaitez voyager en Grande-Bretagne. Cependant, les autorités britanniques les envoient à Paris ou à Bruxelles pour les visas. Le ministre français de l’Intérieur trouve cela « totalement inapproprié » et parle de « manque d’humanité ».

La France a accusé la Grande-Bretagne de « manque d’humanité » envers les réfugiés de guerre d’Ukraine. Dans une lettre adressée à son collègue britannique Priti Patel, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est plaint que les autorités britanniques étaient « complètement inappropriées » dans leur traitement des réfugiés qui étaient arrivés à Calais dans le nord de la France ces derniers jours et souhaitaient voyager de là vers leur parents en Grande-Bretagne.

Ces derniers jours, 400 réfugiés ukrainiens se sont présentés aux postes frontières de Calais, écrit Darmanin. 150 d’entre eux ont été invités à se rendre à Paris ou à Bruxelles pour demander des visas pour le Royaume-Uni auprès des consulats britanniques sur place.

La Grande-Bretagne doit offrir de vrais services consulaires à Calais, a exigé Darmanin. « Il est indispensable que votre représentation consulaire – exceptionnellement et pour la durée de cette crise – puisse délivrer des visas de regroupement familial localement à Calais », écrit le ministre de l’Intérieur à son collègue. Il est « incompréhensible » que le Royaume-Uni soit en mesure d’offrir de tels services à la frontière polono-ukrainienne, mais pas chez son voisin direct la France.

De nombreux morts lors des traversées

« Nos côtes ont été le théâtre de tant de tragédies », a écrit Darmanin, faisant référence aux nombreux réfugiés qui meurent chaque année en essayant dangereusement de traverser la Manche de la France vers la Grande-Bretagne. « N’y ajoutons pas encore ces familles ukrainiennes. »

Le problème des réfugiés dans la Manche tend depuis des mois les relations entre la Grande-Bretagne et la France. Les tensions ont été alimentées par un grave accident de bateau en novembre qui a tué 27 réfugiés. A l’époque, Paris et Londres s’étaient mutuellement accusés de ne pas en faire assez contre les gangs de passeurs.

Selon l’ONU, plus de 1,3 million de personnes ont fui le pays depuis le début de la guerre d’agression russe en Ukraine. Jusqu’à présent, 756 000 d’entre eux ont été accueillis par la Pologne voisine.

Marceline Desjardins

"Drogué du Web. Évangéliste des médias sociaux. Communicateur professionnel. Explorateur amateur. Praticien en alimentation."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.