Peugeot 308 : intéressons-nous à l’électrique

OFFRE 360 DEGRÉS – Le Peugeot 308 sera également proposée en version électrique, présentée aujourd’hui en avant-première aux journalistes de Car of the Year par Linda Jackson, PDG de la marque du groupe Stellantis (sur la photo ci-dessous). le Peugeot e-308 il sera en production en juillet 2023 dans les deux variantes berline et break, et viendra compléter une gamme extrêmement articulée, qui peut déjà compter sur des motorisations essence, diesel et hybrides rechargeables. Puisqu’il s’agit d’une première absolue, les données publiées aujourd’hui ne sont pas nombreuses. Il a cependant été communiqué que le moteur électrique est situé à l’avant et délivre 115 kW (156 ch), avec un couple maximal de 270 Nm ; la batterie de 400 volts a une capacité nominale de 54 kWh (50 sont actuellement disponibles) : selon la maison, elle peut être rechargée à 80 % en une demi-heure environ à partir d’une colonne rapide. L’autonomie promise est de 400 kilomètres, avec une consommation moyenne de 12,5 kWh aux 100 km (un autre chiffre « officiel »). Il n’y a pas de 4×4 : l’entraînement est uniquement avant.

IDENTITÉ FORTE – Le design musclé du Peugeot e-308 est celui des autres versions, mais avec de petits ajustements dans la zone avant (la calandre est spécifique). L’aérodynamisme (déjà très précis) devrait encore s’améliorer du fait du réglage un peu plus bas de cette 308 « à piles ». A bord, l’ambiance sera la même : grande attention aux finitions, petit volant situé en bas , une instrumentation 3D et un système multimédia équipé de boutons personnalisables. Côté habitabilité également, il ne devrait y avoir aucune surprise : l’offre d’espace, jure Peugeot, sera celle des versions actuelles.

GROS CHIFFRES – Le Peugeot e-308 elle finira aussi entre les mains de ceux qui utilisent la voiture pour le travail : en effet, selon l’entreprise française, elle pourra répondre aux besoins de ceux qui « parcourent » environ soixante-dix kilomètres par jour sans problème. Environ la moitié des ventes devraient aller aux clients commerciaux et aux flottes. Ce qui, selon les dirigeants, représentera au moins 20 % du total des immatriculations de modèles, avec des volumes comparables à ceux actuellement enregistrés par les commandes des versions hybrides rechargeables. Les prix, évidemment top secret, pourraient commencer à un peu moins de 40 000 euros.

Albain Forestier

"Nerd passionné d'alcool. Entrepreneur d'une humilité exaspérante. Spécialiste des médias sociaux. Organisateur primé. Amoureux général de Twitter. Spécialiste de la bière."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.