Que signifie la prononciation française des moulins à vent pour les Pays-Bas ?

Selon le professeur de droit privé et de durabilité Björn Hoops de l’Université de Groningue, il s’agit essentiellement d’un problème médical. « Des recherches ont été menées sur le lien entre les éoliennes et les plaintes, mais ces recherches ne sont en fait pas encore concluantes », dit-il. RTV Nord. « Tant qu’il n’y a pas de preuves convaincantes, il est très difficile d’établir qu’il y a un acte fautif de la part des exploitants d’éoliennes et un lien de causalité entre les éoliennes et les plaintes. »

Le fait qu’un tribunal français ait maintenant établi un lien de causalité entre les éoliennes et certaines plaintes importe peu, selon Hoops. « Ce n’est pas la jurisprudence néerlandaise et n’a aucun effet ici. Il est vrai que les militants, les avocats et les juges s’inspirent et adoptent les pensées des autres. Vous le voyez également dans de nombreuses affaires climatiques. La Cour constitutionnelle allemande se réfère, par exemple, à l’arrêt Urgenda de notre Haut Conseil. »

« La prononciation peut avoir un sens pour toute la transition énergétique »

Hoops pense que la décision pourrait influencer la politique des exploitants d’éoliennes et du gouvernement. « Ces parties ont un devoir de vigilance. J’imagine que cet arrêt va, par exemple, se pencher de plus près sur les distances utilisées pour les éoliennes par rapport aux habitations. Cet arrêt pourrait donc avoir beaucoup d’influence sur les parcs qui doivent encore être construit et en fait toute la transition énergétique. »

Le cas en France en bref

En France, il s’agit d’un cas d’un couple qui, après avoir coupé une forêt à côté de leur ferme, a obtenu un parc éolien de six moulins. Le parc était à moins d’un kilomètre de la maison. Après deux ans de plaintes telles que l’insomnie, des palpitations, des nausées et des bourdonnements d’oreilles, le couple a déménagé sur les conseils du médecin. Les symptômes ont disparu en quelques mois.

En France, le « syndrome du moulin à vent », qui désigne de nombreuses plaintes causées par un moulin à vent, n’est pas officiellement reconnu. Cependant, après consultation d’un rapport d’expertise, le juge a conclu que le couple avait été victime de ce syndrome.

Jan de Laat, audiologiste au Centre médical universitaire de Leiden, ne s’attend pas à ce que cette décision ait beaucoup de conséquences en France, et encore moins aux Pays-Bas.

« Un couple vivant autour d’un parc éolien a porté plainte suite à l’abattage de la forêt à côté de la maison. Le juge examine cette plainte spécifique. Un juge peut statuer sur cette affaire, et cela s’est produit en France. Mais ce n’est que un cas spécifique, vous ne pouvez donc pas simplement appliquer cette déclaration à d’autres cas. »

Selon De Laat, le fait que la justice française reconnaisse que les méfaits des éoliennes ne reposent pas sur des bêtises, et que les exploitants doivent donc verser des indemnités, ne signifie pas que le syndrome éolien existe réellement.

Insomnie

« Le scientifique qui a introduit le terme syndrome du moulin à vent a supposé que la perte de concentration, les maux de tête et les acouphènes (bourdonnements d’oreilles, ndlr) sont directement liés au bruit des moulins à vent. Mais nous ne suivons pas cette ligne. Nous voyons des nuisances et des insomnies. Ceux-ci peuvent en effet être les conséquences des moulins à vent, bien que ce son ne soit pas fort du tout. C’est l’insomnie elle-même qui peut ensuite causer toutes sortes de plaintes. Il y a donc un effet indirect.

Selon De Laat, ces effets indirects sont suffisants pour appliquer des normes plus strictes. Il soutient lui-même que les éoliennes devraient avoir au moins dix fois la hauteur de la tour des éoliennes et devraient être espacées des zones bâties. Donc si un moulin mesure 150 mètres de haut, alors les moulins doivent être à au moins 1500 mètres des habitations. Ces normes sont déjà utilisées dans d’autres pays, mais pas encore aux Pays-Bas.

A lire aussi :

Cadice Lyon

"Fanatique des médias sociaux. Accro à la télévision. Évangéliste du Web. Fier érudit au bacon. Ninja du café. Organisateur professionnel."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.