Reservoir Dogs: Quentin Tarantino devait combattre Harvey Weinstein pour sauver une scène religieuse

Lors de l’après-création de « Reservoir Dogs », son film le plus mémorable, Quentin Tarantino a dû se battre contre Harvey Weinstein pour garder une succession critique dans l’adaptation.

Reservoir Dogs : le coup de maître le plus mémorable de Quentin Tarantino
Aidé par le vétéran Harvey Keitel qui accepte de coproduire l’entreprise, Quentin Tarantino signe son film d’éléments le plus mémorable en 1992 avec Reservoir Dogs. Un film de cambriolage où on ne voit jamais le vol…

Reservoir Dogs commence dans un bistrot où quelques escrocs réunis avant leur hit examinent Like a Virgin de Madonna et la commodité du pourboire. M. White (Harvey Keitel), M. Pink (Steve Buscemi), M. Orange (Tim Roth), M. Blonde (Michael Madsen), M. Brown (Quentin Tarantino), M. Blue (Edward Bunker), le coordinateur Joe Cabot ( Lawrence Tierney ) et son enfant Nice Guy Eddie ( Chris Penn ) ont alors décidé de faire le braquage, qui s’avère déchirant.
Après un véritable bain de sang, les survivants se retrouvent au point de mobilisation, dans une réserve vide où ils tentent de comprendre comment la situation a pu se détériorer. Ils comprennent qu’ils pourraient bien avoir été vendus par une taupe envahissant le rassemblement, et commencent à penser l’un à l’autre.

Harvey Weinstein avait besoin d’effacer la scène de tourment
Le film le plus mémorable de Quentin Tarantino, Reservoir Dogs est également son effort conjoint le plus mémorable avec Harvey Weinstein. Le fabricant est responsable de la diffusion du film composant par le biais de son organisation Miramax. Le magnat condamné à 23 ans de prison en 2020 après avoir été considéré comme fautif pour voies de fait et viol exige que le chef supprime une scène critique de la colonne vertébrale. C’est la deuxième religion durant laquelle Mr. Blonde se lance dans une danse sur le morceau Stuck in the Middle with You de Stealers Wheel avant de tourmenter un flic, en lui arrachant l’oreille avec un acier extrêmement tranchant.
Sa pensée était : « Écoute Quentin, c’est un film que tout le monde peut voir. Quoi qu’il en soit, avec cette scène de supplice, tu vas éloigner les dames, elles n’auront aucune envie de voir ça. placer votre film dans une petite boîte. Cependant, sans cette scène, n’importe qui peut aller voir ce film et tout le monde l’appréciera.

Il ajoute :

En (écartant les désirs de Weinstein), c’est un peu à ce moment-là que je suis devenu moi, puisque Harvey avait l’habitude de gagner ce genre de discussions.

Le producteur du film a enfin remporté l’épreuve de force en rappelant au réalisateur que Reservoir Dogs avait été introduit de manière proactive dans quelques célébrations, et qu’il serait donc inhabituel d’effacer cette succession. Une décision judicieuse, puisque la scène à laquelle il est fait référence s’est depuis constituée de bonnes bases comme l’une des entrées essentielles du film.

Albain Forestier

"Nerd passionné d'alcool. Entrepreneur d'une humilité exaspérante. Spécialiste des médias sociaux. Organisateur primé. Amoureux général de Twitter. Spécialiste de la bière."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.