Seul l’auteur vivant des attentats de Paris admet : « N’a pas utilisé la ceinture anti-bombes »

Les enquêtes techniques de la police ont également révélé que la ceinture de bombes, qu’Abdeslam a jetée dans une poubelle avant de s’enfuir, n’aurait pas pu fonctionner du tout. Mais il semble qu’Abdeslam ne l’ait jamais su.

Beaucoup de questions

Pourtant, beaucoup de choses restaient floues au sujet de la brève déclaration que le terroriste a faite aujourd’hui. Il a refusé de répondre aux questions et a invoqué son droit de garder le silence pendant le reste de la session. De même, il n’a pas expliqué ce qu’il voulait dire en disant qu’il « avait simplement décidé de ne pas le faire » et s’est donc retourné. « Pas par peur, mais parce que je ne voulais pas. »

Le 13 novembre 2015, il a participé à une attaque terroriste de l’EI dans divers lieux de Paris, dont la salle de concert du Bataclan. Abdeslam aurait dû se faire exploser dans la foule autour du stade de football, mais ne l’a pas fait. Il a été arrêté dans le quartier de Molenbeek à Bruxelles après une chasse à l’homme de plusieurs mois.

Ouvrir le feu sur l’équipe d’arrestation

La raison pour laquelle il avait alors honte de son refus ne ressortait pas non plus de son silence.

Abdeslam purge déjà une peine de 20 ans de prison pour avoir ouvert le feu sur une équipe d’arrestation qui a perquisitionné une maison où il se cachait. Son rôle dans les attentats de Paris, qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés, n’a commencé qu’il y a quelques mois.

Marceline Desjardins

"Drogué du Web. Évangéliste des médias sociaux. Communicateur professionnel. Explorateur amateur. Praticien en alimentation."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.