« Tous les programmes électoraux français sont économiquement totalement insoutenables »

International11 avril ’22 20:42Mis à jour le 11 avril ’22 20:58AuteurRédacteurs Web BNR

Les Français n’ont pas de Bureau Central du Plan comme nous. Un organisme indépendant tente donc de calculer les programmes électoraux, ce qui montre que tous les programmes électoraux mettront la France en difficulté financière. « Les plans de Macron obtiennent un score un peu moins mauvais que ceux de Le Pen », déclare le correspondant européen Stefan de Vries dans le podcast de la BNR De Nieuwsdag.

Baladodiffusion | Macron ou Le Pen… ce sera de toute façon une période passionnante pour l’Europe

Le tour décisif des élections présidentielles en France est dans deux semaines entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Macron a remporté le premier tour de l’élection présidentielle avec 27,85 % des voix. Le Pen est arrivé deuxième et a dû se contenter de 23,15 % des voix. L’homme politique nationaliste de gauche Jean-Luc Mélenchon est arrivé en troisième position avec 21,95 % des voix. Le populiste Eric Zemmour est arrivé quatrième avec 7,1 % des voix.

« C’est un tremblement de terre », déclare le correspondant européen Stefan de Vries à propos des élections présidentielles. Hier, Macron a obtenu le plus de voix, mais plus de 50 % ont voté pour un candidat national populiste. Près de 60 % des voix sont allées à des partis qui ne sont pas très critiques à l’égard de Vladimir Poutine. Et puis je l’ai dit gentiment.

« Macron restera président dans deux semaines », bluffe De Vries. « Peut-être pouvons-nous supposer cela et dans ce cas, peu de choses changeront en Europe. » Ensuite, Macron siégera encore cinq ans, ce qui est bon pour la stabilité au niveau de l’Union européenne. Mais alors on parle de Macron l’Européen et nous avons aussi Macron le français qui doit faire beaucoup de travaux ménagers dans « sa propre maison ». La France est en très mauvais état, après tout.

faux

De Vries poursuit : « En France, il n’y a pas de Bureau central du plan, ce qui fait que les partis font toutes sortes de promesses qui coûtent très cher. Mais personne ne calcule combien cela coûtera finalement. Il y a maintenant un think tank en France qui le fait. Cela montre que tous les programmes sont économiquement totalement insoutenables. Aussi le programme de Macron, qui est le moins faux est », déclare De Vries.

La vraie campagne a commencé aujourd’hui et De Vries attend de Macron qu’il propose un nouveau programme. Et des cadeaux pour toutes sortes de groupes cibles pour gagner des votes. « La France est en très mauvais état et Macron n’a pas de programme où il réformera complètement la France, donc il est dans le pétrin. »

Et si la France va mal, ça va aussi mal pour les Pays-Bas, souligne De Vries. « La France est dans l’euro et si les choses tournent mal pour la France, les taux d’intérêt pourraient monter sur les marchés de capitaux. Cela affecte à son tour le Trésor néerlandais. De plus, nous devons commencer à nous entraider avec les eurobonds.

Lire aussi | Macron et Le Pen au second tour

Campion Roussel

"Explorateur. Érudit de Twitter. Organisateur dévoué. Junkie extrême d'Internet. Nerd de voyage incurable."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.