Un bleu n’est pas l’autre : un nouveau drapeau flotte soudainement en France

Pendant plus d’un an, ils peuvent être admirés autour du palais de l’Élysée français du président Macron. Mais cette semaine c’est tombé sur le chef de la rédaction politique de la radio française Europe1 prendre soin. La couleur bleue des drapeaux est fausse.

En plus du rouge et du blanc, le drapeau est désormais bleu marine au lieu du bleu plus clair. « Macron a touché un de nos symboles nationaux sans rien en dire », écrit Europe1. « Personne ne l’a encore vu, mais c’est un détail très important. »

Changé à nouveau

Macron a fait mettre en œuvre le changement le 13 juillet 2020, poussé par Arnaud Jolens, le directeur de l’Élysée, qui pensait que c’était une bonne idée depuis un certain temps. Macron a opté pour un drapeau rappelant les années de gloire de la France, selon l’Élysée contre Euronews

Emmanuel Macron n’est pas le premier président français à faire changer les couleurs du drapeau national. Valéry Giscard d’Estaing l’avait déjà fait en 1976. Sous sa houlette, la teinte originale de bleu plus foncé a été changée en une teinte plus claire. De cette façon, le drapeau français correspondait mieux à celui de l’Union européenne, c’était le raisonnement.

Macron est maintenant en train d’inverser à lui seul ce changement. Selon Europe1, parce que le bleu marine du drapeau actuel est jugé esthétiquement plus beau, mais il y aurait aussi un motif politique derrière, avec le drapeau tricolore comme symbole de force et de courage. Le drapeau est apparu pour la première fois à la fin du XVIIIe siècle, pendant la Révolution française.

Dans les années qui ont suivi, le drapeau tricolore a été capturé de plusieurs façons. Comme le peintre Eugène Delacroix dans son œuvre mondialement connue « La Liberté guidant le peuple ». Le tableau de 1830, comme le drapeau de l’époque, fait partie de la fierté française.

Coup de pouce pour la population

L’Elysée de Macron s’est empressé de dire que le nouveau drapeau n’est pas une façon de dire adieu au « bleu européen ». Selon les porte-parole, il n’y a pas de sentiments anti-européens derrière le changement de couleur, mais c’est un « boost » pour la population française.

Cadice Lyon

"Fanatique des médias sociaux. Accro à la télévision. Évangéliste du Web. Fier érudit au bacon. Ninja du café. Organisateur professionnel."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.