Une école d’horticulture biologique sur de petits espaces est née à Cannes (Photo) – Montecarlonews.it

Une innovation école d’horticulture biologique il est né au coeur de la Basse Vallée de la Siagne sur le territoire de Cannes.

Sur un terrain communal d’une superficie d’environ 14 mille mètres carrés, mis à disposition de la coopérative »Les Petites Fermes d’Azur« , sont formés étudiants en horticulture et enseigner les techniques de l’agriculture biologique dans les petites zones urbaines et à proximité de la ville. Ce projet vise à produire une offre alimentaire de qualité et compétitive capable d’approvisionner progressivement les cantines municipales et la Faculté des Métiers en produits 100% bio et 100% locaux.

La coopérative « Les Petites Fermes d’Azur » a été fondée et est présidée par Christian Carnavalet, ancien président d’Agribio 06 (le Groupement des Agriculteurs Biologiques des Alpes-Maritimes).
Créateur de « La méthode française, agriculture urbaine et périurbaine« , Christian Carnavalet enseigne les techniques pour permettre aux horticulteurs, réunis en coopérative, de cultiver une parcelle de seulement 1000 mètres carrés chacun en agriculture biologique et de vivre dignement de leur travail (objectif de 30 mille euros de revenu annuel pour la coopérative primeur).

La culture a lieu le « parterres de fleurs« 1,30 mètre de large avec rotation des cultures et terrain enrichi en fumier et déchets verts. Entre 12 et 18 étudiants en horticulture sont présents en même temps à la ferme pour produire des légumes pour le grand public, les restaurants, les commerces et les cantines municipales. A partir de février 2022, l’école d’horticulture fournira chaque semaine à l’Amap de Cannes (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne Lérins) des paniers de légumes.

le projet environnemental face à plusieurs enjeux stratégiques:

  • L’augmentation de la production agricole cannoise pour répondre aux besoins locaux, notamment les cuisines centrales de la mairie de Cannes et de Cannes Lérins Agglomération ;
  • Le développement de l’horticulture de proximité dans les interstices urbains du territoire communal et intercommunal, dans le cadre du Projet Alimentaire Territorial (PAT). Cette étroite collaboration entre territoires agricoles permet, d’une part, de mutualiser les connaissances et, d’autre part, de structurer cette filière éminemment stratégique. L’objectif est d’offrir une alimentation locale, saine et durable pour tous ;
  • L’activation de formations locales dédiées à l’horticulture sur de petites surfaces. Ce dispositif, unique en France, constitue le volet low-tech du projet Agritech qui promeut une agriculture nutritive, productive, moins encombrante et respectueuse de l’environnement ;
  • L’organisation d’activités et d’événements liés à l’agriculture pour le grand public, les groupes scolaires et en synergie avec les jardins sociaux et familiaux situés à proximité ;
  • La lutte contre la transformation artificielle des sols pour réduire les risques et protéger les personnes et les biens des phénomènes d’inondation, en particulier les crues éclair.

Le 27 septembre 2021, une convention a été signée entre Cannes Lérins Agglomération, la coopérative « Les Petites Fermes d’Azur » et la société Mycophyto, spécialisée dans le développement de solutions microbiologiques personnalisées pour l’agriculture. Ce partenariat vise à assurer à la fois le suivi scientifique de la « Méthode française » pratiquée et enseignée dans la Basse Vallée de la Siagne, et de développer une solution spécifiquement adaptée à l’horticulture dans le bassin méditerranéen et renforcer la résilience des cultures horticoles au changement climatique.
Le montant total des travaux pour la préparation de l’école d’horticulture s’élève à 130 000 euros.

Cadice Lyon

"Fanatique des médias sociaux. Accro à la télévision. Évangéliste du Web. Fier érudit au bacon. Ninja du café. Organisateur professionnel."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.