Conflit de pêche à nouveau en hausse: les pêcheurs français menacent de manifester | À PRÉSENT

Les pêcheurs du nord de la France ne sont pas satisfaits du nombre de nouvelles licences de pêche que le Royaume-Uni a délivrées à la France samedi. Les pêcheurs annoncent donc des protestations visant à entraver les importations britanniques en provenance de France, selon un communiqué des pêcheurs appartenant à AFP† Ils peuvent utiliser des bateaux pour bloquer les ports français afin que les navires ne puissent plus traverser la Manche.

Le Royaume-Uni a annoncé samedi après consultations avec l’Union européenne que 23 nouvelles licences avaient été délivrées à des pêcheurs français. Selon les pêcheurs, c’est beaucoup trop peu ; ils veulent quatre-vingts autres permis. « Nous sommes agacés par la nouvelle des 23 licences de pêche et nous nous sentons trahis par la Commission européenne », indique le communiqué.

« Les manifestations s’inscrivent dans le cadre du blocus des ports de Bretagne, de Normandie et du nord de la France le 26 novembre », se réfèrent les pêcheurs à des manifestations antérieures au conflit. Ensuite, plusieurs ports ont été brièvement bloqués par des chalutiers et des camions ont interrompu la circulation des trains dans le tunnel traversant la Manche. Avec les nouvelles manifestations, les pêcheurs veulent faire appliquer davantage de licences de pêche du Royaume-Uni.

La France et le Royaume-Uni sont en désaccord depuis des semaines sur les licences de pêche. Selon la France et les pêcheurs français, le gouvernement britannique a délivré beaucoup moins de permis que les pêcheurs n’y ont droit. Cela signifie que de nombreux pêcheurs ne sont pas autorisés à pêcher dans les eaux britanniques.

Les Britanniques ont précédemment déclaré avoir autorisé tous les pêcheurs européens qui pêchaient déjà dans les eaux britanniques avant le Brexit. Le conflit s’est intensifié il y a quelques semaines lorsque la France a saisi un chalutier britannique pour ne pas avoir prétendument le permis approprié.

Cadice Lyon

"Fanatique des médias sociaux. Accro à la télévision. Évangéliste du Web. Fier érudit au bacon. Ninja du café. Organisateur professionnel."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.