Filippo Ganna se prépare de manière atypique pour Paris-Roubaix

Filippo Ganna se prépare de manière atypique pour Paris-Roubaix

mardi 12 avril 2022 à 14:41

Filippo Ganna espère jouer un rôle principal dans Paris-Roubaix dimanche. Pour tirer le meilleur parti de « l’Enfer du Nord », Ganna tente de reproduire l’effort requis sur les sections pavées du vélodrome de Montichiari.

Sur la piste Montichiari, la centrale électrique INEOS Grenadiers simule ce que c’est que d’aller à fond sur les sections pavées les plus difficiles de Paris-Roubaix, selon le journal sportif italien La Gazzetta dello Sport† Son secret ? Ganna passe un moment à chasser le derny, puis accélère sa vitesse et roule ensuite pendant deux minutes soixante à soixante-cinq kilomètres par heure sur la piste, bon pour pédaler à environ 800 à 1000 watts.

simuler
Marco Villa, qui, en tant qu’entraîneur national des cyclistes sur piste italiens, accompagne Ganna dans sa préparation atypique pour Paris-Roubaix, a calculé qu’une telle séance de deux minutes correspond à parcourir un secteur pavé du nord de la France. Après cet effort, l’Italien est autorisé à récupérer cinq minutes derrière le derny, avant de refaire le même effort.

Ganna espère se préparer pour Paris-Roubaix. Le pacemaker italien, qui avait déjà remporté l’édition promise de Paris-Roubaix en 2016, rêvait depuis longtemps de s’imposer à Roubaix. « Je veux essayer. J’aime les classiques, mais c’est vraiment dur. Il faut avoir beaucoup d’expérience, avoir les bonnes jambes et beaucoup de chance, car avec les pavés, on peut crever ou casser son vélo. » dit-il en 2020.

Perrine Lane

"Passionné de voyages indépendant. Amateur de bacon sympathique. Résolveur de problèmes passionné. Férus du Web. Créateur professionnel."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.