La France veut faire s’effondrer l’économie russe

FLa France répond à l’intensification de l’offensive militaire russe en Ukraine par une « guerre économique et financière totale » contre les intérêts russes. Le ministre des Finances et de l’Economie, Bruno Le Maire, l’a annoncé mardi sur la radio France Info. « Nous mènerons une guerre économique et financière totale contre la Russie. Nous visons le cœur du système électrique de Poutine », a déclaré Le Maire. « Nous allons effondrer l’économie russe », a-t-il déclaré. Le gouvernement français veut changer la législation afin de pouvoir geler les avoirs et l’immobilier russes en France au-delà de la La liste des sanctions contre les oligarques russes publiée par l’UE va être élargie pour inclure d’autres partisans russes de Poutine connus en France. Le Maire a confirmé que ses autorités préparaient des listes. Il s’est excusé pour son langage mardi après-midi. Selon Le Maire, l’expression « guerre financière et économique totale » était « inappropriée ».

Après le récent coup de fil du président Emmanuel Macron avec le chef du Kremlin, il n’y a plus d’espoir à Paris que Moscou cède. Selon l’Elysée, Poutine « s’est enfermé dans une logique d’affrontement ». Au cours de sa conversation de près de six heures au Kremlin, Macron a fait l’expérience d’un président peu disposé à faire des concessions. Cependant, Macron considère que c’est son travail de montrer à Poutine à chaque occasion qu’il existe d’autres options que la « pire option ».

Tensions avec « les forces armées régulières et irrégulières »

Poutine a clairement signalé à Macron lors de l’appel téléphonique de lundi qu’il était prêt à porter la guerre « au cœur de l’Europe » et « près de nos frontières », selon l’Elysée. Il faut s’attendre à ce que des missiles russes soient stationnés en Biélorussie. L’Acte fondateur OTAN-Russie a pris fin avec la guerre d’agression russe. A l’Elysée, la probabilité que le conflit se propage est jugée très élevée. C’est l’une des informations que Macron a tirées de l’appel téléphonique avec Poutine. La France craint une déstabilisation en Moldavie et en Géorgie, ainsi que des provocations russes dans les opérations de réassurance de l’Otan dans les pays du flanc Est.

Bulletin FAZ Ukraine

Tous les jours à 12h00

S’IDENTIFIER




Dans un geste inhabituel, Macron s’est adressé directement à tous les militaires pour les avertir des provocations russes. La constitution française donne au président le rôle de chef suprême de l’armée. Dans sa « Lettre à l’armée », Macron a souligné que les forces françaises en mer, sous-marines, aériennes, spatiales et terrestres connaissaient des « tensions » avec « les forces russes régulières et irrégulières ». Par « forces irrégulières », on entend les milices wagnériennes, qui menacent les intérêts français, notamment au Mali. Selon des informations non confirmées, les milices wagnériennes tenteraient de tuer le président Zelensky à Kiev pour une prime élevée. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déclaré que la France voulait aider Zelenskyy à rester en sécurité. Dans le même temps, l’Elysée souligne : « Nous ne sommes pas en guerre avec la Russie ».

L’ambassade à Kiev ferme ses portes

Macron a averti tous les membres de l’armée que les provocations russes ne devaient pas conduire à des « incidents incontrôlables ». « Une grande vigilance et retenue » sont nécessaires. La lettre exprime la crainte du président que Poutine puisse utiliser un incident comme excuse pour étendre la guerre à un partenaire de l’OTAN. Plusieurs centaines de soldats français sont arrivés en Roumanie. La France a mis 8 300 soldats en état d’alerte dans le cadre de la Force de réaction de l’OTAN. L’armée française commande actuellement la composante terrestre de la Force de réaction de l’OTAN. C’est la première fois dans l’histoire de la Force de réaction de l’OTAN qu’elle est déployée.

Le bilan pessimiste de la situation à Paris a fait de la France le dernier pays occidental à fermer temporairement son ambassade à Kiev. L’ambassadeur Etienne de Montaigne de Poncins a occupé son poste dans la capitale ukrainienne, qui était sous le feu, jusqu’à lundi. Mais le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a ordonné lundi soir que l’ambassadeur et le reste du personnel se déplacent à Lviv (Lemberg). « Nous sommes tous impressionnés par la résistance héroïque de la nation ukrainienne », a écrit l’ambassadeur à son départ de Kiev.

Le président Macron entend commenter la question de l’adhésion de l’Ukraine à l’UE « en temps voulu ». Il est déjà clair que la guerre va changer toute l’UE. Une nouvelle division du continent, ou du moins une rupture définitive avec la Russie, se dessine. Il est donc important de fédérer tous les pays qui partagent un sentiment européen de solidarité, souligne l’Elysée.

Campion Roussel

"Explorateur. Érudit de Twitter. Organisateur dévoué. Junkie extrême d'Internet. Nerd de voyage incurable."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.