Le comité d’entreprise de KLM devant la justice française


Photo: ANP

Le comité d’entreprise de KLM saisit un tribunal français pour un conflit concernant un poste au conseil d’administration d’Air France-KLM. Cela confirme le président de l’OR Dario Fucci après avoir rapporté de De Telegraaf.

Il s’agit d’un procès contre l’organisme européen de participation des salariés d’Air France-KLM. Mais Fucci ne peut pas en dire plus sur le fond. « Nous attendons le verdict avec confiance », c’est tout ce qu’il veut dire.

Le conflit tourne autour de la pratique au sein du groupe aéronautique selon laquelle la représentation du personnel néerlandaise pouvait également nommer un directeur de surveillance via l’européenne ou siéger au conseil d’administration du groupe. Ces dernières années, le comité d’entreprise de KLM a toujours eu droit à un vote à table à Paris, mais ce n’était du coup pas le cas lors de la dernière élection. Les Néerlandais ne veulent pas en rester là, c’est pourquoi l’affaire est soumise à la justice. L’affaire devrait être entendue en mai.

Depuis des années, des frictions existent au sein du groupement aéronautique franco-néerlandais sur le rapport de force entre Paris et Amstelveen, où se trouve le siège social de KLM. Ce qui rend cette affaire encore plus complexe, c’est que le poste concerné au conseil de surveillance a été attribué à un employé de KLM, à savoir Terence Tilgenkamp. Il était auparavant président du comité d’entreprise de KLM, mais sera ensuite révoqué par son propre conseil. Un initié affirme que Tilgenkamp a opéré seul et que sa candidature au siège à Paris n’a pas été coordonnée avec le comité d’entreprise de KLM.

Campion Roussel

"Explorateur. Érudit de Twitter. Organisateur dévoué. Junkie extrême d'Internet. Nerd de voyage incurable."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.