« Les géants de la tech doivent comprendre que l’Europe résistera »

Les ministres allemand et français de l’Economie ne sont pas impressionnés par la menace de Meta de retirer Facebook et Instagram d’Europe. « Les géants de la technologie doivent comprendre que le continent européen résistera et restera indépendant. »

Plus tôt cette semaine, Meta a menacé de fermer Facebook et Instagram en Europe si l’UE continue de renforcer ses lois sur la confidentialité. Robert Habeck et Bruno Le Maire, les ministres français et allemand de l’Economie, réagissent sobrement à la nouvelle.

« On pourrait très bien continuer sans Facebook », a déclaré Le Maire selon Bloomberg† « J’ai vécu sans Twitter ni Facebook au cours des quatre dernières années. C’était fantastique », a ajouté Robert Habeck.

« Pas intimidé »

Les décideurs européens ont récemment négocié avec les États-Unis pour trouver un remplaçant au Privacy Shield, une mesure de sécurité pour les transferts de données entre l’UE et les États-Unis.

Des milliers d’organisations dépendaient du Privacy Shield pour échanger des données. En 2020, la Cour de justice européenne a jugé que le bouclier de protection des données ne garantissait pas une confidentialité suffisante pour les résidents européens. L’une des principales objections est le fait que les services de renseignement américains ont eu accès aux données personnelles européennes stockées aux États-Unis.

La disparition du Privacy Shield est un sérieux problème pour les géants de la tech. Certains de leurs traitements de données sont devenus illégaux du jour au lendemain. Meta a prédit qu’il ne sera « probablement plus en mesure d’offrir plusieurs produits et services leaders en Europe, dont Facebook et Instagram ».

Robert Habeck, le ministre allemand susmentionné, a répondu que l’Union européenne n’a pas été intimidée par de telles déclarations. Bruno Le Maire, un ministre français, a ajouté une liste de règles fiscales européennes et de mesures de confidentialité pour les géants de la technologie.

Cadice Lyon

"Fanatique des médias sociaux. Accro à la télévision. Évangéliste du Web. Fier érudit au bacon. Ninja du café. Organisateur professionnel."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.