L’expert Gis Locatiqs continue sous pavillon français

Locatiqs de Nieuwegein, spécialisée dans les logiciels pour les systèmes d’information géographique (gis) et la gestion des services sur le terrain (fsm), est reprise par la société française Sogelink. Cela crée un acteur majeur dans le domaine des logiciels pour le secteur de la construction.

Locatiqs et Sogelink sont tous deux issus de fusions l’année dernière. Locatiqs est un ensemble de GOconnectIT et Geodan. Auparavant, Swiss Knife et Geodan van den Berg avaient été incorporés. Main Capital Partners, à bord du groupe depuis 2017, a fourni le capital pour soutenir la stratégie de buy-and-build. Sous la houlette de cet investisseur logiciel de La Haye, le chiffre d’affaires est passé de six millions à 35 millions d’euros.

Le plus grand Sogelink a une histoire similaire. L’actionnaire majoritaire Keen Capital a réalisé huit acquisitions en cinq ans. La dernière acquisition majeure a été celle du groupe Geodesial en 2021. Main et Keen ont récemment élaboré des plans pour fusionner les deux sociétés fusionnées. A peine un an après la formation de Locatiqs et Sogelink, la décision a de nouveau été prise d’augmenter l’échelle.

Locatiqs introduit principalement un logiciel qui donne un aperçu de la situation à un endroit spécifique, à la fois au-dessus et au-dessous du sol. Le logiciel aide, par exemple, au déploiement de réseaux de fibre optique ou à la relocalisation d’autoroutes. Ils disposent également d’un logiciel pour l’acheminement dans la logistique urbaine complexe et pour prendre des mesures plus efficaces pour accroître la durabilité dans les municipalités.

Sogelink se concentre sur les entreprises de construction, les administrateurs de réseau et les gouvernements avec des logiciels pour l’ensemble du cycle de vie des projets. L’objectif est d’offrir un ensemble complet de logiciels dans le domaine de la technologie de la construction. Après la constitution de Locatiqs, le groupe compte plus de 650 salariés, représentant un chiffre d’affaires de plus de 130 millions d’euros.

Cadice Lyon

"Fanatique des médias sociaux. Accro à la télévision. Évangéliste du Web. Fier érudit au bacon. Ninja du café. Organisateur professionnel."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.