Pacte Italie-France, Draghi à Macron : « Échangeons les ministres »

Pacte Italie-France, la Farnesina : « Accord de fou »

L’Italie et la France ont signé un traité destiné à entrer dans l’histoire des deux pays. La Farnésine définit l’accord « fou« C’est la première fois – lit-on dans le Corriere della Sera – que Paris il décide qu’il est aussi dans son intérêt d’avoir « une alliance stratégique» Large avec l’Italie, reconnaissant que le niveau d’intégration des deux économies, des objectifs géopolitiques communs, doit faire un saut qualitatif durable. Mais aller encore plus loin aurait été justement le premier ministre italien, Draghi Il a demandé Macron de conclure un pacte similaire à celui que les Français ont actuellement avec l’Allemagne.

Le Premier ministre – poursuit le Corriere – avant même que Macron a atterri à Rome il a demandé un article supplémentaire. Mais pas n’importe qui. Une fois par trimestre, et en alternance, un ministre italien participe au Conseil des ministres français et vice versa. Bref, une intégration institutionnelle à un niveau encore plus élevé, à un niveau similaire, quoique plus léger, que ce qui se passe plusieurs fois par an avec la réunion conjointe des gouvernements français et allemand. Le traité n’a toujours pas été clôturé hier soir, pour cette raison. Nous ne saurons aujourd’hui que si les Français ont accepté la demande, ce qui les a pris au dépourvu, même si la première réaction n’a pas été négative.

LIRE AUSSI

Italie France, que de mystères sur le traité du Quirinal. Les bonnes divisions

Campion Roussel

"Explorateur. Érudit de Twitter. Organisateur dévoué. Junkie extrême d'Internet. Nerd de voyage incurable."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.