Peut-être 5G ? Un son strident rend les gens du nord de la France fous

C’est un mystère pour la science, mais une torture pour les habitants de Wizernes, une commune du département du Pas-de-Calais dans le nord de la France.

Ça sonne depuis fin octobre ! Un sifflement strident vibre soudainement dans l’air, semblable à une tonalité de mesure à la radio. Pas tout le temps, mais encore et encore, parfois pendant quelques secondes seulement, puis à nouveau pendant une demi-heure. Le phénomène se produit de façon irrégulière, le jour mais aussi la nuit.

Cause : inconnue à ce jour. La recherche parle d’un « bruit non identifié » (NIB en abrégé), un bruit non identifié.

« C’est très perturbant, voire insupportable »

Pas étonnant que le sujet soit passionnant. Divers médias français ont envoyé des équipes dans le nord de la France ces derniers jours pour explorer le bruit mystérieux – et l’enregistrer sur bande. Le sifflet de Wizernes a finalement fait son apparition dans les journaux télévisés du soir de France Télévision au cours du week-end.

Dans le rapport, les personnes concernées relatent, et elles sont nombreuses, leurs souffrances. Certains ont enregistré le bruit sur leur téléphone portable, d’autres notent méticuleusement les heures auxquelles le coup de sifflet se produit.

« C’est très gênant, voire insupportable, car quand le sifflement s’arrête, on a toujours l’impression de l’entendre », explique Aurélie Lurette, une riveraine.

Le bruit strident traverse l’air à toute heure du jour et de la nuit. « Quand on est dehors, on ne sait pas d’où vient le bruit », rapportent Mauricette Bécue et son mari Roger. Le couple vit dans la zone touchée depuis dix ans, et leurs voisins Serge Dubois et Franck Poly depuis respectivement 52 et 20 ans.

C’est « la première fois » que tout le monde est confronté à un tel phénomène. Et personne n’a le sentiment de « se plaindre sans raison ».

Peut-être le mât de transmission 5G ?

Un premier suspect a été rapidement identifié : le nouveau mât de transmission 5G, qui a été installé en ville le 29 octobre. « Cela correspond parfaitement au début du harcèlement », a déclaré Sandrine Lalau, une habitante du quartier, à l’équipe de télévision. Des allégations, qui sont rejetées par l’administration de la ville.

Même si c’était la 5G, on ne l’entendrait pas, explique Nicolas Fiolet, astrophysicien et directeur du planétarium La Coupole à Helfaut voisin, interrogé par le journal « Voix du Nord ». « La fréquence 5G de 3,5 GHz est bien au-delà de ce que l’oreille peut percevoir. Ce sont des ondes à très haute fréquence par rapport à ce que l’oreille peut entendre. »

La théorie de la 5G est donc bien loin, d’autant que, selon Orange, l’opérateur du réseau et propriétaire des antennes relais, ces dernières n’émettent pas du tout de signal : « Elle n’a pas encore été mise en service ! » Par précaution, un technicien a été envoyé. Il a vérifié le système et n’a rien trouvé d’anormal.

Le mystère de Wizernes demeure

Selon l’expert Nicolas Fiolet, les sons non identifiés sont un mystère qui a fait le tour du monde. « J’en ai entendu parler, mais jamais à Wizernes. »

François Segura, l’adjoint au maire qui mène l’enquête, veut visiter tous les commerces du quartier pour percer l’énigme. « La centrale à béton ne fonctionne pas la nuit, donc ils ne fonctionnent pas. Il y a aussi une entreprise qui traite les eaux usées, ils vont nous rendre visite cette semaine. Et il y a une autre usine un peu plus loin qui a peut-être une machine en panne. . »

Le mystère de Wizernes demeure – et s’agrandit. Des habitants d’autres communes, à Longuenesse et Blendecques, rapportent être confrontés au même phénomène.

Louie Roy

"Aspirant défenseur de la télévision. Pionnier de l'alimentation. Amateur de bacon hardcore. Résolveur de problèmes indépendant. Expert en bière. Spécialiste de la culture pop. Nerd Twitter. Webaholic."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.