France, Zemmour lance la Reconquête. Accidents au rassemblement du candidat d’extrême droite

Reconquête, le nom choisi pour la fête

« Reconquête », Reconquête : c’est le nom choisi pour le parti d’Eric Zemmour en vue des élections présidentielles. Parmi les slogans observés le jour du rassemblement parisien, aussi que « L’impossible n’est pas français ».

Ces dernières semaines, les sondages l’ont cependant vu baisser par rapport à la vague initiale, lorsque les sondages d’opinion l’ont placé devant Marine Le Pen pour un éventuel second tour présidentiel contre Emmanuel Macron.

La France hors du commandement de l’OTAN

Fidèle à l’image de Zemmour, enclin à la provocation, aussi les slogans lancés depuis la scène de Villepinte. Il a promis « la France hors du commandement intégré de l’OTAN » et encore : « Si je gagne ce ne sera pas une autre « alternance » politique mais le début de la reconquête du plus beau pays du monde ». manquer : « L’immigration zéro deviendra un objectif clair de notre politique », a-t-il déclaré lors du rassemblement. Puis il se présente comme une victime d’attaques croisées : « Contre moi tout est permis, mes adversaires veulent ma mort politique. Les journalistes veulent ma mort sociale et les djihadistes veulent ma mort ». S’adressant au public Erci Zemmour a déclaré : « Beaucoup d’erreurs commises ces 40 dernières années doivent être corrigées. 15 000 d’entre vous ont défié la haine des médias », a-t-il déclaré,  » 15 000 Français déterminés changer le cours de l’histoire parce que ce pays a tant souffert, tant a été oublié par nos dirigeants ».

YouTube interdit la vidéo de Zemmour aux mineurs

YouTube a décidé de ne pas retirer « dans l’immédiat » la vidéo dans laquelle le polémiste d’extrême droite français, Eric Zemmour, annonce sa candidature à l’Elysée pour 2022, au regard de problèmes liés au droit d’auteur. Youtube a plutôt interdit la vidéo aux mineurs de moins de 18 ans en raison d’images considérées comme violentes. La plateforme, propriété de Google, a notamment indiqué à France Presse qu’elle « n’a pas la possibilité sur la base du droit européen de retirer immédiatement cette vidéo pour cause de violation du droit d’auteur ». Une dizaine de sociétés de médias et de production, dont Le Parisien – un journal qui fait aussi des films – et le distributeur de films Gaumont, avaient déposé une plainte pour atteinte au droit d’auteur après la publication de la vidéo de Zemmour, demandant à Youtube de la retirer.

L’ancien leader des gilets jaunes soutient Zemmour

Jacline Mouraud, ancienne leader des gilets jaunes, qui avait annoncé sa candidature à la présidentielle, a apporté son soutien au candidat d’extrême droite Eric Zemmour et assistera à son premier rassemblement électoral à Villepinte. « La France est « en danger » et « il faut la défendre », a écrit le Breton de 54 ans sur Facebook.

Cadice Lyon

"Fanatique des médias sociaux. Accro à la télévision. Évangéliste du Web. Fier érudit au bacon. Ninja du café. Organisateur professionnel."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.