Protection de la santé des réfugiés et des demandeurs d’asile, Usl Umbria 2 adhère au projet « For Migrants ». La formation du personnel est en cours


TERNI – La société Usl Umbria 2 adhère au projet « For.MIGRANTS – Formation et services pour améliorer la réponse des acteurs du territoire aux besoins de protection sanitaire des réfugiés et demandeurs d’asile », visant à garantir une connaissance généralisée et fonctionnelle des problèmes de santé et opportunités parmi les réfugiés et les demandeurs d’asile et parmi les opérateurs qui, à divers titres, interviennent dans le processus d’intégration et d’assistance.

Le projet est né de la collaboration entre les deux entreprises de santé de l’Ombrie – l’Usl Umbria 1 est le chef de file du projet – et l’Anci, Association nationale des municipalités d’Italie et a le triple objectif de créer un cours de formation généralisé parmi les professionnels de la santé et les travailleurs sociaux et les institutions locales impliqués dans le processus d’accueil ; informer les demandeurs et titulaires de protection internationale de leurs droits en matière de santé ; la création d’un personnel multidisciplinaire ultra-spécialisé, en appui aux services de santé existants dans le domaine de l’accompagnement et de l’intervention auprès des réfugiés et demandeurs d’asile.

Les cours de formation sur la protection de la santé des réfugiés et des demandeurs d’asile à l’Usl Umbria 2 débuteront le 1er février prochain, par vidéoconférence, avec inscription ouverte aux employés, en particulier aux professions de la santé, des quatre entreprises sanitaires et hospitalières d’Ombrie et de d’autres régions, des organismes et associations qui s’occupent d’accueil et d’intégration, de la Région Ombrie, des Provinces et des Communes.

Une activité large et généralisée, pour mettre à la disposition d’un large public d’opérateurs tous les outils cognitifs permettant de gouverner des processus de plus en plus actuels qui nécessitent des réponses efficaces et efficientes de qualité, financées dans le cadre du FAMI – Fonds Asile, Migration et Intégration Relative à l’objectif spécifique de  » Renforcement du système de premier et deuxième accueil – Protection de la santé des demandeurs et titulaires de protection internationale en situation de vulnérabilité » avec des fonds européens et le ministère de l’Intérieur.

« Avec le début de l’activité de formation du projet ‘For.MIGRANTS’ – explique le Dr Alessandro Francia, responsable du service Formation, Communication et Relations extérieures de l’Usl Umbria 2 ainsi que chef de projet et responsable scientifique et administratif du projet – nous comptons fournir aux employés de cette entreprise les outils cognitifs qui leur permettent d’accroître et de mettre en œuvre les connaissances et les compétences de chacun par rapport à la promotion de la santé des réfugiés et demandeurs d’asile dans le cadre de ce qui est un renforcement global et amélioration du système d’accueil. Le service de formation de l’Usl Umbria 2, de concert avec la direction de l’entreprise, a réussi à compléter cette proposition de formation, en engageant pleinement toutes les ressources humaines et technologiques disponibles « .

Le programme pédagogique s’articule autour de sept grandes problématiques portant sur « L’intervenant socio-sanitaire et les besoins de soins pour la protection de la santé des réfugiés et demandeurs d’asile », « Les problèmes psychopathologiques des femmes migrantes victimes de violences », « Principes et techniques de soins infirmiers transculturels », « Aspects sociologiques et psychologiques de l’immigration », « Introduction à la médiation culturelle », « Soins de santé pour les femmes immigrées » et « Techniques et outils de gestion des relations interculturelles ».

« L’Ombrie est une région avec une forte tradition de solidarité – déclare le directeur général de la société Usl Umbria 2 dott. Massimo De Fino – et d’un point de vue sanitaire, a été parmi les tout premiers à développer les modalités de fonctionnement de la prise en charge des migrants et de la protection de la santé publique, pour gérer de manière homogène les activités d’accueil, de prévention et d’assistance. santé, dans lequel sont définies les tâches de chacun ».

« Avec ce projet – poursuit le responsable de la santé – nous avons l’intention de renforcer davantage cette voie visant à mettre en place des services d’accueil pour les personnes vulnérables et ayant des besoins spéciaux, tels que les hôtes des centres d’accueil, les mineurs, les mineurs non accompagnés, les handicapés, les personnes âgées, les femmes enceintes, les parents isolés avec des enfants mineurs, les victimes de la traite des êtres humains, les personnes souffrant de maladies graves ou de troubles mentaux, les personnes dont il est établi qu’elles ont subi des tortures, des viols ou d’autres formes graves de sévices psychologiques, physiques ou sexuels, des victimes de Dans ce contexte, la formation de nos lignes de front et une articulation large et généralisée de services dédiés sont décisives pour faire tomber les barrières linguistiques et culturelles, apporter des réponses qualifiées et favoriser l’intégration, en garantissant une jouissance effective et égale aux citoyens des pays tiers droits, avec une référence particulière, en ce qui concerne le système de santé régional et les entreprises locales es, aux prestations sociales et de santé ».

/ MC-API / Ressources / Flux de ressources
(AU 27.1.2022)

Louie Roy

"Aspirant défenseur de la télévision. Pionnier de l'alimentation. Amateur de bacon hardcore. Résolveur de problèmes indépendant. Expert en bière. Spécialiste de la culture pop. Nerd Twitter. Webaholic."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.